21 oct. 2007

APPEL aux candidat-e-s au Conseil national

Si je suis élu-e au Conseil national le 21 octobre je m’engage à ne pas voter Christoph Blocher en décembre prochain au Conseil fédéral

Voilà maintenant 15 ans que l’UDC ne cesse de progresser en jouant avec la peur des gens. Au parlement elle s’est opposée aux lois promouvant le bien-être des familles en refusant l’augmentation des allocations familiales ; elle s’est opposée à des conditions de travail dignes pour les travailleurs et travailleuses en refusant la loi sur l’emploi qui durcissait les sanctions auprès des patrons qui employaient au noir ; elle s’est opposée à un financement de la santé qui aurait pris en compte le revenu des gens et soulagé les plus défavorisés; elle s’est opposée à l’aide financière de coopération tout en refusant d’accueillir les migrants en Suisse.

L’UDC l’a avoué elle-même : Christoph Blocher représente et incarne les idées du parti. Lui ou personne au Conseil fédéral. Le chantage démocratique de l'UDC doit cesser.

Si je suis élu-e, je ne voterai pas Christoph Blocher au Conseil Fédéral en décembre prochain.

Liste des signataires

Josiane Aubert, PS; Sandrine Bavaud, Les Verts; Jean-Baptise Blanc, POP; Daniel Brelaz, Les Verts; Elisabeth Brindesi, SolidaritéS; Christa Calpini, parti radical Amilcar Cunha, PS ; Anne-Marie Depoisier, PS; Eric Cornuz, Les Verts; Olivier Epars, Les Verts ; Jean-Michel Favez, PS; Josette Farine, Ecologie libérale ; Blaise Fattebert, PS; Sébastien Guex, SolidaritéS; Marie-Claude Hofner, SolidaritéS; Marianne Huguenin, POP; Christiane Jaquet-Berger POP; Benjamin Leroy-Beaulieu, écologie libérale; Christelle Luisier, parti radical; Ada Marra, PS; François Masnata, SolidaritéS; Beatrice Metraux, Les Verts; Roxanne Meyer, PS; Sylvie Morel, Les Verts ; Stéphane Montangero, PS; Jean-René Moret, UDF; Nicole Morisod, SolidaritéS; Jacques Neirynck, PDC; Roger Nordmann, PS; Chantal Ostorero, PS ; Isabelle Paccaud, SolidaritéS; Celina Perret, écologie libérale; Delphine Probst, PS ; Luc Recordon, Les Verts; Claire Richard, Ecologie libérale; Daniel Rothen, UDF; Julien Sansonnens, POP; Géraldine Savary; PS; Janick Marina Schaufelbuhel, SolidaritéS; Séverine Scott Tchuente, SolidaritéS; François Simonin, SolidaritéS; Adèle Thorens, les Verts; Myriam Tinouch-Stucki, PS; Eric Voruz, PS ; Pierre Zwahlen, PS

9 commentaires:

Max Weber a dit…

Sympathique initiative, bravo. Juste un doute. Vouloir mettre Blocher dans l'opposition, n'est-ce pas là le moyen d'en faire une victime expiatoire, bref, de renforcer son parti et les idées qu'il défend? N'est-ce pas au fond un formidable auto-goal qui donnera la chance à l'UDC de revenir au pouvoir dans 4 ans avec 40% des voix? Et si cela devenait une réalité, le PS et ses représentants ne regretteront-ils pas d'avoir pris leur courage à deux mains en 2007 pour une cure de jouvence dans l'opposition? Tout cela finalement fait un brin sourire, le PS passe pour l'arbitre dans les conflits internes du bloc bourgeois ("nous ne voulons pas l'UDC, mais nous parlons au PDC"), autre manière de dire que le PS a perdu toute boussole idéologique. Depuis combien de temps au juste?

Anonyme a dit…

Bonjour Ada,

Tu peux me rajouter à la liste des signataires.

Très cordialement
Julien Sansonnens, candidat au CN
AGT/POP & Gauche en mouvement

Jean-Michel Favez a dit…

Après son coup de gueule bienvenu dans 24 Heures, on attend avec impatience un tel engagement de la part du président du parti libéral vaudois Dominique Kohli !

Jean-René Moret a dit…

Je m'engage volontiers à ne pas voter pour Christoph Blocher, mais mes raisons cruciales ne sont pas celles évoquées, bien plutôt le manque de respect de M. Blocher pour les institutions démocratiques, la séparation des pouvoir et la collégialité. De plus, quelqu'un qui s'exprime en terme de "je suis plus dangereux dehors que dedans" n'a rien à faire au Conseil Fédéral, on y veut plutôt des gens qui cherchent le bien du pays.
Sans regarder d'un bon oeil bon nombre des positions de l'UDC, je regrette que le présent appel soit rédigé sous la forme d'un énième épisodes des affrontements perpétuels et stériles entre PS et UDC, plutôt que basé sur l'attitude du conseiller fédéral visé.

Après ces quelques précisions,merci de m'inscrire comme signataire,

Jean-René Moret, candidat UDF dans le canton de Vaud

Anonyme a dit…

Qu'elle honte ce système pour expulser Monsieur Blocher du Conseil Fédéral! Vous ne respecter même pas les décision du peuple.

Jean-Michel Favez a dit…

La liste progresse ! C'est réjouissant ! Et elle se garnit de candidates radicales; tant mieux !
A quand un P.A.I. ? Si tu y parviens je t'offre une bonne bouffe !

Jean-René Moret a dit…

Au courageux anonyme,

Je me permets de vous répondre, en espérant ne pas brûler la politesse de la détentrice du présent site.
Pour mémoire, les conseillers fédéraux ne sont pas élus par le peuple, et de fait personne ne sait si 50 % de la population voudrait de monsieur Blocher au CF; les voix réellement faites par l'UDC ne constitue qu'un quart des citoyens, l'histoire Suisse doit être pleine de politiciens qu'un quart du pays aurait vu au conseil fédéral et qui n'y sont même jamais allé!

Le parlement a la charge d'élire des conseillers fédéraux qui géreront et représenteront le pays en respectant sa Constitution, fruit de la volonté populaire, entre autre en respectant les décisions prises par le collège gouvernemental. Ce n'est pas une charge honorifique accordée à un leader d'un parti nombreux, mais une position de responsabilité au service du pays.

Choisir d'élire ou de ne pas élire un conseiller fédéral, c'est assumer pleinement la charge (éventuelle) de conseiller national, se cacher derrière des pourcentages pour ne pas assumer le poids d'une décision serait une fuite honteuse.

J'ajouterais encore que si vraiment le peuple souhaite la présence de M.Blocher au Conseil Fédéral, tout ceux qui ont signé le présent appel s'en mordront les doigts au jour du résultat.
En affirmant leur position, les candidats permettent justement au peuple de choisir en connaissance de cause.

Joan Merino a dit…

L'initiative est, bien entendu excellente. Il faudra uniquement que cela se fasse, que les signataires ne votent effectivement pas pour le tribun zurichois, et que ces conseillers nationaux qui ne sont pas "ni de droite ni de gauche", qu'ils se la pètent de "rassembleurs en modération" et qui finalement finissent par faire ce que leur parti leur dicte, prennent le courage de ne pas renouveler le mandat d'un Conseiller national qui ne mérite pas de l'être.

Anonyme a dit…

c'est la moindre des choses que tous les socialistes ne votent pas Blocher.